A l'affiche


Festival Aflam du Sud
CINEMA
24/10/14 25/10/14

Festival Aflam du Sud

5€- 4€ pour les associations et les écoles

Ve 24/10 : séance scolaire à 9h30 et séance tout public à 20h00 
Sa 25/10 : séances tout public à 15h00 et 20h00            

Au cœur de Bruxelles, "Aflam du Sud",  festival du cinéma arabe se veut une vitrine de cette culture à travers le septième art. Le festival s’agrandit avec la renaissance du monde arabe. Comme tous les ans, l’ ambition du festival est de montrer des films qui abordent de plus en plus des sujets tabous, des cultures complexeset diversifiées.

Cet évènement se concentrera sur le conflit syrien et sur le cinéma de l'espoir.

Prochainement

Simplement Justes
EXPOSITIONS
10/10/14 22/11/14
De 11h00 à 19h00
Entrée libre

Simplement Justes

Vernissage mercredi 8/10 à 14h00 

Faouzia Hariche,  Echevine de l'Instruction publique, présente, en partenariat avec l'Espace Magh : Simplement Justes !
Ils étaient Maghrébins, Arabes, Turcs, Albanais, Iraniens… ils ont, parfois au péril de leur vie, sauvé des Juifs de l’extermination nazie.

Cette exposition artistique inédite se veut un rappel historique d’un pan ignoré de notre Histoire et un hommage à des «Justes» oubliés. L’artiste-plasticienne Bettina Massa propose ici une exposition, puissante par son propos, originale par sa forme et son traitement artistique. Engagée, citoyenne et à portée pédagogique. L’objectif est de rappeler, à travers cette exposition, le rôle méconnu de ces «Justes» qui ont bravé l’interdit pour venir au secours des Juifs, alors persécutés par l’Allemagne nazie et ses collaborateurs. Parmi ces hommes et femmes, qui se souvient qu’il y avait des Maghrébins, des Arabes , des Turcs, des Albanais, des Iraniens..., même si on le reconnait depuis peu ? Cette exposition, réalisée à partir d’œuvres plastiques de Bettina Massa, retrace le parcours de vie de plusieurs de ces «Justes» afin de rappeler la fraternité qui prévalait – et qui doit continuer à prévaloir – entre les peuples et les communautés quelles que soient leurs origines ou confessions.

Tribulations d\'un musulman d\'Ici
THEATRE
05/11/14
20h00
10€

Tribulations d'un musulman d'Ici

" Ismaël vous raconte les tribulations d'un musulman né en Belgique ! Depuis l’arrivée de son père en Belgique, sa naissance au fin fond de Bruxelles, son enfance trimbalée dans les écoles catholiques, laïques, communales, musulmanes, son adolescence, son entrée fracassante dans les services de police à son rôle de mari, de père, d’Européen, d’arabe, de musulman et d’artiste. Il vous invite à venir le voir se démener à vous raconter sa vie dans un spectacle seul en scène plein d’humour et de tendresse où s’entrecroisent les cultures et les identités sans jamais s’entrechoquer.

Al Assass (Le gardien)
THEATRE
22/11/14
20h00
Prévente : 8 / 6€ | Sur place : 10 / 8 €

Al Assass (Le gardien)Semaine culturelle marocaine

Spectacle en darija (dialecte marocain) surtitré enfrançais

Le spectacle est écrit dans l’esprit de la tradition et des règles du «one man show» ; un style dramaturgique qui associe le récitet l’incarnation, le conte et l’interprétation desituations et de personnages. La pièce est composée de trois histoires racontées par trois comédiens interprétant un gardien d’école, une gardienne d’immeuble et un gardien de voitures. Ces trois personnages vivent et relatent des fragments de leurs vies. Ils font appel à des figures qui peuplent leurs univers de gardien…Ils nous offrent leurs visions du monde à travers un regard satirique plein d’humour et de révélations tendres et malicieuses…

Tournez Jeunesse
CINEMA
26/11/14 28/11/14
20h00
2,50€ prix unique

Tournez JeunesseSemaine culturelle marocaine

Pour sa troisième édition, le festival Tournez Jeunesse est consacré aux courts et moyens métrages qui ont été réalisé durant la commémoration des 50 ans d’immigration marocaine – C’est du belge lors de la saison 2013-2014.

Touchés par la qualité des nombreux projets vidéo réalisés dans ce cadre par des jeunes, des femmes, des adultes amateurs encadrés par des professionnels, nous avons décidé de les projeter à nouveau afin d’offrir à un public plus large l’opportunité de découvrir ces films.

S’intéressant tout particulièrement aux questions de mémoire, du témoignage et de la transmission, de l’histoire de l’immigration marocaine ou bien du rapport au pays d’origine, ces différents courts et moyens métrages apportent un point de vue original sur la commémoration. D’une grande diversité, ils attestent aussi de la créativité et la vitalité du secteur associatif.

Nous décernerons trois prix : le prix Regard Féminin, le prix du Jury ainsi que le prix Jeunes  qui sera remis par des jeunes.

Trois soirées, trois séances permettront au public de découvrir ces réalisations originales. Après chaque séance, un temps de discussion et de débat est organisé en présence des apprentis réalisateurs.

Autour du cinéma marocain
DEBATS/CONFERENCES
29/11/14
15h00
Entrée libre

Autour du cinéma marocainSemaine culturelle marocaine

La table ronde aura pour thème la création cinématographique marocaine face aux tabous. Les intervenants présents seront:  Najib Refaif, directeur de la fiction chez 2M, Mohamed Zouhir, acteur et metteur en scène, et Jalal El Hakmaoui, journaliste et critique de cinéma. 

La rencontre sera précédée de la projection du film La porte close d'Abdelkader Lagtâa sorti en 1985 et qui fut censuré à l'époque. 

Synopsis du film La porte close : 
Saïd est un jeune homme d'une trentaine d'années. Il vit à Casablanca avec sa marâtre Halima. Celle-ci, séparée du père du jeune homme, s'oppose à la relation de Saïd avec sa collègue Hayat.
A l'insu de sa marâtre, Saïd décide de rejoindre Hayat. Lassée cependant par ses hésitations, celle-ci finit par l'abandonner pour un autre homme.
Après, Saïd rencontre Faty, une jeune marocaine vivant avec ses parents en France, et s'attache à elle. En la fréquentant, il découvre cependant qu'elle est uniquement de passage dans la région. Cette découverte, vécue comme un échec, le plonge brutalement dans l'angoisse.
Mais Faty se rend compte qu'elle est amoureuse de Saïd et décide de l'aider à se libérer de l'emprise de sa marâtre et à retrouver son père afin qu'il puisse, en connaissance de cause, choisir librement sa destinée. 

Principaux comédiens :
Saïd : Mohamed ZOUHIR
Faty (beurette) : Mireille CREISSON
Halima (marâtre) : Malika ROUIMI
Directeur d'école : Salaheddine BENMOUSSA
Hayat : Nadia EL JAOUHARI
Collègue de Saïd : Brice KAREL
Jilali (proxénète) : Abdelâti LAMBARKI

Principaux techniciens :
Scénario & réalisation : Abdelkader LAGTAÂ
Direction de production : Mohamed LOTFI
Direction de la photo : Allel YAHIAOUI
Prise de son : Rachid BOUAFIA
Décoration : Mohamed EL KHATIR
Montage : Mina CHOUIKH
Musique : Emmanuel BINET

ESPACE MAGH - Rue du Poinçon 17 - 1000 Bruxelles - Tel. +32 (0)2 274 05 10 - Fax +32 (0)2 274 05 20 - info@espacemagh.be

Agenda
<< < Oct 2014 > >>
LU MA ME JE VE SA DI
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

 

Toutes les catégories

 

BIBLIOTHÈQUE

 

BRASSERIE MAGH-MONDE

ACCÈS & PARKING