Bdiversité, pourquoi non

Le point de départ de la création de cette bande dessinée a germé dans la tête de Lhoussaine Ouachen, l’initiateur du projet, au lendemain des attentats de Bruxelles de 2016. Il a souhaité proposer cette bande dessinée comme un outil qui promeut l’humanisme, et qui recentre la parole autour du vivre ensemble.

Dans cette optique, des ateliers avec des élèves du secondaire ont été organisés. Le but ? Rendre les jeunes actifs à partir de discussions sur ces thématiques. Ils tentent également de remettre en question certaines vérités établies, de lutter contre la banalisation des propos antisémites et racistes, voire d’insuffler un petit vent de “dé-communautarisation”.

Avec ces ateliers, ce sont également les dernières planches de la BD qui prennent forme. Les personnages de la BD, comme les élèves, reflètent donc notre diversité bruxelloise, et sont acteurs et témoins d’histoires qui brassent ces thématiques. Ils se questionnent aussi bien sur leur éducation que sur les valeurs démocratiques qui leur sont transmises. Ils découvrent ce qui les sépare certes, mais aussi ce qui les rassemble, ce qui les rapproche, ce qui est leur dénominateur commun. Chaque jeune peut se reconnaître dans l’un des personnages.

La BD a été écrite par la comédienne Deborah Rouach et mise en scène par la dessinatrice Clara Lodewick.

Avec le soutien de la Commission communautaire française, dans le cadre de l’appel à projet de la Région de Bruxelles-Capitale, et de Faouzia Hariche, Echevine de l’Instruction publique, de la Jeunesse, de la Petite enfance et du Personnel de la ville de Bruxelles.

En partenariat avec le Collège La Fraternité – Site Saint-Vincent, et les élèves de 3ème secondaires.