AINSI CHANTAIT L’OLIVIER

« Dans un pays dont nous ne savons rien, des populations civiles sont prises sous le feu des bombes. Un groupe d’anonymes tente sa chance dans la traversée de la Méditerranée jusqu’à leur arrivée dans une Europe hostile et inhospitalière. Le parcours est semé d’embûches. L’un d’eux souhaite atteindre l’Angleterre, mais, se sentant incapable de franchir la Manche, il va alors prendre la route vers Bruxelles. Progressivement, il se présente à nous. Il s’appelle Saad, il est syrien et chanteur. À Bruxelles, une rencontre amoureuse va illuminer son chemin et une seconde rencontre va lui permettre de fonder un groupe de musique et de transformer ses traumatismes en créations. Mais la vie est fragile, surtout pour un migrant… »

Ainsi chantait l’olivier est né de l’envie de Manza du groupe CNN199, artiste de rap et slam belge et Rachid Benbouchta, auteur, metteur en scène et comédien, de travailler ensemble et de fusionner leurs compétences pour proposer un spectacle qui mêle le chant, la danse et le théâtre.

« En réfléchissant aux thématiques qui nous questionnent, nous nous sommes rapidement accordés sur le parcours du migrant. Nous sommes touchés par le destin de ces hommes, femmes et enfants qui quittent leurs pays pour fuir la terreur, la misère, la famine ou la guerre et qui, parfois après des années d’errance, se présentent à nous et nous confrontent à nos contradictions. Nous sommes fiers de nos « valeurs » mais pas toujours enclins à les mettre en pratique.

Quelles sont les circonstances qui amènent un être humain à quitter son pays pour le pousser à demander asile ailleurs ? Quels sont les dangers qu’il doit affronter pour accomplir son périple ? Les humiliations subies ? Comment vit-il la perte de statut et de repères lorsqu’il s’installe dans un nouveau pays ? Comment l’Europe doit-elle se positionner face à l’afflux de ces demandeurs d’asile ?

C’est un sujet très complexe car il mêle des préoccupations humanistes, des réalités économiques et des positionnements politiques. Les analyses qu’on peut en avoir dépendent de l’angle par lequel on l’aborde. C’est en cela que la mixité des disciplines (narration théâtrale, chant, musique, danse) que nous utilisons pour parler de cette thématique nous paraît appropriée. Là où le chant peut exprimer des émotions, de l’empathie, la narration peut proposer un point de vue contradictoire et une argumentation structurée alors que la danse et la musique donnent au spectateur un espace pour laisser résonner ses sensations. 

Entre théâtre, danse et concert, venez découvrir la vie de Saad, un homme de notre temps qui vit parmi nous« . (Rachid Benbouchta, metteur en scène).