Dans les yeux du ciel

Dans le cadre de la Semaine des droits des femmes de la Ville de Bruxelles qui se tient du 5 au 11 mars 2018, l’Echevin de l’Egalité des chances, Mohamed Ouriaghli, vous invite à ce spectacle.

Extrait
Nour :
Aujourd’hui, il faut se déplacer à pied et prendre les ruelles les plus calmes pour aller travailler.
J’ai raconté à mes voisins que j’étais secrétaire dans une entreprise nationale.
Une fonction qui me rend respectable à leurs yeux et surtout intéressante.
Si je travaille pour l’Etat, c’est que je dois connaitre du monde.
Chacun se dit qu’un jour, éventuellement, je pourrai rendre un service.
Accélérer l’obtention d’un papier, recommander quelqu’un pour un emploi.
Certains pensent même que je pourrais travailler pour le renseignement inté-
rieur. Alors on ne me pose pas de questions.
C’est mieux comme ça.
De toutes façons qu’est ce que je pourrais leur dire ?
Que les seules personnes importantes que je connaisse sont celles qui se
glissent secrètement dans mon lit et entre mes cuisses pour quelques billets ?
Le régime ne cherche même plus à masquer les traces des affrontements de la
nuit. Des barricades fumantes et des carcasses de véhicules renversés envahissent la ville.
La mort à chaque coin de rue, c’est comme un peu de vie qui revient.