GARÇONNE

Garçonne, c’est l’histoire d’un homme qui ne s’est jamais remis de ne plus être une femme.

 À travers les années folles, une jeunesse insuffle un tourbillon de liberté où tout est permis. C’est une parenthèse entre deux guerres qui aujourd’hui nous revient en écho. C’est une histoire vraie, celle de Paul, soldat déserteur de la première guerre qui, pour ne pas rester au front, va se travestir en femme. De la boucherie à la soif de vivre. Une parenthèse entre deux guerres où les femmes jettent leurs corsets, se coupent les cheveux et fument la cigarette. Où les corps se dénudent, se réinventent vers une confusion des genres et des sexualités. Où des femmes se nomment les Garçonnes. Où l’ouvrier copule avec le baron et la baronne. De la peau d’un homme à celle d’une femme. Garçonne raconte notre impuissance devant l’état du monde, tout en gardant la frénésie de ce passé. Celle où la folie festive s’empare d’êtres traumatisés par les bombes. Où l’on rêve de renverser tous les vieux ordres établis pour inventer un autre monde.

 Garçonne parle de nos choix et de nos capacités d’action.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Fabrique du Théâtre (Bouverie), Un festival à Villeréal (France), le Festival Game Ovaires et Art et Vie.