Le Passa Porta Festival à l’Espace Magh

La fête du prix des 5 continents

L’écrivain haïtien Lyonel Trouillot, membre du jury du prix des 5 continents, converse avec le trio des lauréats belges : Jean Marc Turine, Geneviève Damas et In Koli Jean Bofane. Un entretien exceptionnel mené par Jean-Claude Vantroyen.

un lauréat belge en 2018

Troisième auteur belge à recevoir ce prix, Jean Marc Turine, réalisateur de films, de fictions et de documentaires radio, producteur à France Culture, est le lauréat 2018 pour son roman La Théo des fleuves (Esperluète, 2017).

C’est l’occasion idéale pour fêter ce prix littéraire pas comme les autres, qui rassemble chaque année des ouvrages venus de tous les territoires de la francophonie et qui récompense une œuvre témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française.

un jury prestigieux

C’est Passa Porta qui coordonne l’un des cinq comités de lecture, répartis dans toute la francophonie et chargés d’établir la liste des dix finalistes soumis en dernière étape au jury d’auteurs.

Présidé par Paula Jacques (France-Égypte), le jury 2018 était composé de Lyonel Trouillot (Haïti), Lise Bissonnette (Canada-Québec), Ananda Devi (Maurice), Hubert Haddad (Tunisie-France), Monique Ilboudo (Burkina Faso), Vénus Khoury-Ghata (Liban), René de Obaldia (Hong-Kong), J.M. Gustave Le Clezio (Maurice), Prix Nobel de littérature, ainsi que le lauréat de l’édition 2017, Yamen Manai (Tunisie).

Romancier et poète, intellectuel engagé, acteur passionné de la scène francophone mondiale, Lyonel Trouillot est né en 1956 à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, où il vit toujours aujourd’hui. Toute son œuvre romanesque, dont Ne m’appelle pas Capitaine (2018), est publiée chez Actes Sud.

« Ne m’appelle pas Capitaine se veut le roman de l’impossible conversation entre l’un et l’autre. Les confidences du vieux et le monologue de celle qui semble être à ses propres yeux une jeunette sans profondeur prennent l’allure d’un combat entre une mémoire torturée par les déceptions amoureuses et les années de dictature et une légèreté sans empathie ni inquiétude qui n’a jamais appris qu’à consommer le monde. Pourtant, chaque fragment de récit amène l’introspection. Entre la belle Aude et le vieux Capitaine se met peut-être en place une petite victoire du langage sur ses propres limites, sur les déterminations et conditionnements qui divisent et emprisonnent. » (Lyonel TROUILLOT)
© Marc Melki
 

une mise à l’honneur avec les deux précédents lauréats belges

Comédienne, metteuse en scène et autrice, Geneviève Damas a écrit une quinzaine de pièces de théâtre, un recueil de nouvelles et trois romans, dont Patricia publié en 2017 chez Gallimard. Elle a obtenu le prix Rossel en 2011 et le prix des 5 continents en 2012 pour son roman Si tu passes la rivière.2

© Gallimard

Né en République Démocratique du Congo, In Koli Jean Bofane est l’auteur de Pourquoi le lion n’est plus le roi des animaux (Gallimard Jeunesse), Mathématiques congolaises (2008) et Congo Inc., le testament de Bismarck (2014, prix des 5 continents de la Francophonie 2015) et La Belle de Casa (2018), tous publiés chez Actes Sud. Il avait participé au Passa Porta Seminar sur le thème du « Lecteur » en mars 2018, en préparation au festival.

 

© Lionel Lecoq

Cette rencontre sera modérée par Jean-Claude Vantroyen, journaliste littéraire au Soir.


dédicaces

Lyonel Trouillot, Jean-Marc Turine, Geneviève Damas & In Koli Jean Bofane dédicaceront leurs livres à 16h00 à l’Espace Magh. Les livres seront également disponibles sur place.