MARSEILLES

Il y a soixante ans, le 5 juillet 1962, l’Algérie accédait à l’Indépendance après une guerre de presque huit ans. Elle a entraîné avec elle de nombreux pays d’Afrique et son héroïsme a impressionné le monde entier.

L’immigration algérienne en Europe avait commencé peu après la conquête coloniale de l’Algérie par la France en 1830, puis celle du reste de l’Afrique. Des milliers d’hommes et aussi de femmes, chassés de leurs terres, partirent pour l’Europe afin d’y travailler. Par vagues successives, ils ont formé l’immigration, un peuple déraciné qui a souffert pour s’établir durablement dans des sociétés qui leur étaient hostiles.

La guerre d’Algérie a mobilisé les forces de l’immigration, en Belgique et en France. Ces hommes et femmes ont joué un rôle décisif dans le combat contre le colonialisme. Leur histoire méconnue est jalonnée de violences, comme le massacre du 17 octobre 1961 à Paris, les ratonnades des années 70.

L’immigration a dû résister à l’extrême droite, en particulier en France où son hégémonie grandissante persiste en menace. En 1983, avec la grande Marche pour l’Egalité et la réconciliation de Marseille à Paris, la révolte de la jeunesse a ouvert pacifiquement une nouvelle ère. Celle de la revendication d’une citoyenneté et d’une intégration sans reniement des origines culturelles et religieuses. 

Pour son courage, sa dignité si souvent bafouée, pour son silence lucide, c’est au combat de nos parents que nous rendons hommage avec cette soirée du 7 octobre 2022.

À l’initiative de Nabila Belkacem, l’Espace Magh accueillera dès 18h30 le vernissage de l’exposition bande dessinée du Collectif Krasnyi, le groupe de musique franco-algérien AMZIK, la projection du film MarseilleS, une première belge, en présence de la réalisatrice Viviane Candas et du journaliste de radio Jacques Soncin. Le débat qui suivra sera modéré par Nel Tsopo, journaliste de son état, consultant en communication dans le secteur culturel et la coopération au développement, fondateur de Brukmer Média et organisateur d’un événement annuel important : Le Golden Afro Artistique Awards.

Avec le soutien de l’Echevinat de l’égalité des chances de la Ville de Bruxelles, la Ligue des Droits de l’Homme Marseille et les Pieds-Noirs Progressistes (ANPNPA).