MÉMOIRES INTIMES D’UNE RÉVOLUTION DE HUGO ALBIGNAC
FESTIVAL DES RÉVOLUTIONS EN MARCHE

Exposition photographique de Hugo Albignac, photographe membre de Shoot4Change Belgique. 

Lors de la révolution tunisienne, l’espace public (rues, places et ponts) a été l’arène dans laquelle les Tunisiens ont affirmé leurs revendications démocratiques. Mais pas uniquement. En effet, cet espace s’est également transformé en une grande toile à ciel ouvert.  

Les événements de 2010-2011 ont libéré la parole des Tunisiens. Dès lors, la politique n’est plus un tabou. Elle a même envahi les maisons (la cuisine, le salon, la chambre à coucher), espace profondément intime de la famille. Les adultes et les enfants discutent aujourd’hui de politique et donnent à entendre leur conscience politique mise en sourdine par des décennies d’un régime dictatorial. Ils ont conservé de ces événements de nombreux objets du quotidien. 

Les photographies de Mémoires intimes d’une révolution glanent les transformations de l’espace public et captent les regards et les émotions encore vives des citoyens tunisiens qui ont vécu ces événements uniques. Evénements qui font désormais partie de l’histoire de la Tunisie contemporaine et plus largement de l’histoire de la Méditerranée. Ces photographies sont accompagnées d’une didascalie reprenant les mots mêmes de la personne représentée. Les visiteurs voyagent entre les visages et les lieux en ayant la possibilité de s’arrêter dans des cabines électorales réalisées par l’architecte italien Costantino Diana, reprenant de manière plus complète certaines des expériences intimes de la révolution tunisienne saisies par la chercheuse Chiara Diana.  

Textes : Chiara Diana I Installation cabines photo-électorales : Costantino Diana
Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International. 

RELATED