Sainte Fatima de Molem

Seul en scène, Ben Hamidou propose un spectacle autobiographique sur son parcours depuis les quartiers populaires de son enfance à Molenbeek (où il débarque au milieu des années 60) jusqu’à l’académie de théâtre.
Il nous y présente la figure de sa hanna, une berbère centenaire, tatouée, à la langue bien pendue, morte puis ressuscitée…
Sa Sainte Fatima de Molem incarne en fait l’esprit d’une communauté dont il est bien difficile de se détacher…
Mais la scène qu’il occupe devant nous n’est-elle pas ce lieu où tout peut être envisagé ?